10) Les secrets encodés dans les symboles

La pratique des SIMBAD proposée par Corrado Malanga (voir les trois articles précédents dans la même rubrique) nous a mis sur la piste de nouvelles données intéressantes à plus d’un titre. Nous n’en sommes pas à ‘prouver’ quoi que ce soit, loin s’en faut, mais l’intuition aidant, les visions et expériences des uns et des autres ont permis d’entreprendre une nouvelle recherche parmi ce qui est communément nommé le symbolisme, dans un but de compréhension de l’état des êtres humains, amputés de leurs pouvoirs primordiaux. 

Je vais transcrire plus ou moins chronologiquement les expériences et les observations qui en ont découlé, car il semble que ce soit la ‘logique’ que nos guides nous ont fait suivre pour le développement du propos.

Suite aux lectures des documents de Corrado Malanga et nos expériences de SIMBAD, un premier constat et une première question essentielle s’est posée :

Pourquoi et comment les quatre composants humains : corps, mental, âme, esprit, se présentent-ils comme étant séparés et pour ainsi dire ignorants les uns des autres ?

Le scientifique italien nous informe que lorsque les composants ont pris connaissance les uns des autres, une nette amélioration se dessine dans la vie de la personne. Par la suite, les SIMBAD ou toute autre pratique visant à entretenir la communication des composants en vue de les réunir dans une parfaite collaboration, ne peut que nous renforcer de jour en jour.

De mon côté, mon premier SIMBAD fut une expérience étonnante, constatant qu’en effet mes quatre composants étaient bien éloignés les uns des autres et dans des états de soumission à des manoeuvres menées par des E.T. D’emblée, la récupération de mon ‘Esprit’ que je nomme le ‘corps d’énergie’, le ‘Ka’ des égyptiens, m’a permis de reconstituer le véhicule sphérique appelé Merkabah par certains, qui semble le moyen de déplacement et de manoeuvre le plus approprié dans les différents plans de l’hologramme de la Matrice.

Cette expérience m’a démontré que lorsque les éléments sont réunis, nous réacquérons immédiatement cette possibilité.

Dans le document SCÉNARIO – ABDUCTION, l’auteur nous dit qu’il fait le constat suivant. Il y aurait au sein de l’humanité quatre catégories, à savoir que certains ne possèderaient pas les quatre composants, mais seulement trois voire même deux de ceux-ci.

Ce qui donnerait les quatre variantes :

1. Corps + mental
2. Corps + mental + âme
3. Corps + mental + Esprit
4. Corps + mental + âme + Esprit

Me basant sur la séance SIMBAD où j’ai constaté que mon Esprit servait à alimenter une entité E.T. expérimentale, je me questionne au sujet des investigations menées par le chercheur : serait-il passé à côté de la possibilité que l’Esprit soit absent, simplement parce qu’il est ‘retenu ailleurs’. Dans ses écrits, il décrit des phénomènes passagers d’alimentation de certains E.T. par l’âme, mais je n’ai pas lu qu’il fasse référence à une possible utilisation de l’Esprit. La question reste donc ouverte au sujet des différences entre les individus, car pour ma part, dans le premier SIMBAD, il n’y avait que corps + mental, avant que je ne me mette à la recherche de mon Esprit et de mon âme. Il m’est venu spontanément de me lancer à leur recherche, comme je le décris dans l’article ‘Premier SIMBAD de l’auteur’.

http://rapsody.unblog.fr/2010/03/06/simbad-1-de-lauteur/
Par la suite une étude du symbolisme de la croix a été fortement encouragée par les événements, puisque peu après le début de mes questions à ce sujet, une shamane de l’équipe m’a signalé s’être vue dans un de ses premiers SIMBAD en croix !

Voici l’extrait d’un mail où elle me raconte ce qu’elle a perçu.

> A la fin du simbad, mes 4 composants se sont retrouvés, ils formaient une croix, chacun à un bout, entourés d’une sphère… puis ils ont fusionné dans une sorte de Lumière. Cela m’a fait penser à la croix des chrétiens, où finalement il y a aussi 4 composants : le père, le fils, le saint esprit et l’amen (âme ?)… mais je ne vois pas bien les correspondances…

Enfin, toute la semaine dernière, je voyais mes 4 composants sur cette croix entourée d’une sphère, qui pouvait se balader sur une grille, plutôt lumineuse… je me sentais bien protégée. Mais il manquait la fusion entre eux.<
 

Je lui ai envoyé l’image du Christ que j’ai trouvée sur le net, figurant la croix et la sphère.

christangelico2.jpg

Dans le mail suivant elle m’a répondu : >ton image de jésus correspond exactement  à l’image de mes 4 éléments <

Selon ce point de vue, le symbolisme de l’homme-dieu cloué sur une croix fait référence à une fixation cruciforme qui produit une intense souffrance, un sentiment d’écartèlement forcé.

Les recherches se sont poursuivies en me basant sur le principe des quatre composants, leur séparation et leur méconnaissance les uns des autres. Corrado Malanga dans un document non donné ici en référence mais que vous pouvez télécharger sur son site, réfléchit lui aussi au symbolisme qui peut représenter les quatre composants, tels que par exemple les quatre éléments.

Corps = terre
Mental = air
Ame = eau
Esprit = feu

Ce symbolisme se réfère également à la roue du zodiaque, elle aussi répartie par éléments. Cette répartition des éléments dans le zodiaque se fait en croix. Les douze signes du zodiaque sont composés de 3 croix comportant chacune les 4 éléments.

Ces trois croix sont nommées :

1. la croix cardinale

Bélier : feu
Cancer : eau
Balance : air
Capricorne : terre

2. la croix fixe

Taureau : terre
Lion : feu
Scorpion : eau
Verseau : air

3. la croix mutable

Gémeaux : air
Vierge : terre
Sagittaire : feu
Poissons : eau

La croix cardinale ayant comme fonction de démarrer un processus.
La croix fixe ayant comme fonction de fixer et de faire durer un processus.
La croix mutable signant la fin d’un processus et sa mutation.

La notion de fixité est suggérée par le Christ crucifié sur une croix. La croix fixe représente les signes du Taureau, du Lion, du Scorpion et du Verseau. Et ces quatre signes sont la représentation des quatre animaux de l’apocalypse : le taureau, le lion, l’aigle (ancien animal symbolisant le signe du Scorpion) et l’ange ou l’humain (le Verseau).

Ces quatre animaux sont une reprise de la vision d’Ezechiel qui décrit une face d’homme, une face de lion, un face de boeuf et une face d’aigle.

Je retiens dans mon analyse présente qu’ils sont une des représentations des 4 éléments, une des représentations de nos 4 composants, comme écartelés en croix, cette croix étant ‘fixe’, la signification qui en découle est que cet état est fixé dans la situation et dans la durée.

On remarque également que le ‘tétramorphe’ (Définition : Être qui réunit en lui quatre attributs, quatre figures, quatre symboles) était déjà représenté à Babylone sous la forme de chimères telles que celle-ci.

chimeral.jpg

Ce tétramorphe se retrouve donc dans les visions d’Ezechiel, les visions de Jean dans l’Apocalypse et sous la forme des quatre évangélistes, eux-mêmes identifiés par certains exégètes, comme la représentation d’un tétramorphe.

Citation : Le tétramorphe (…) marque que les quatre Évangélistes ne font qu’un, et ne doivent pas être séparés (Bach.-Dez. 1882).

Source : http://www.cnrtl.fr/definition/t%C3%A9tramorphe

Par la suite, revenant au symbolisme de la croix, qui s’inscrit parfaitement dans des formes carrées, la recherche s’est poursuivie sur la ‘quadrature du cercle’, car comment faire évoluer une croix afin d’en arriver à une sphère ?

La réponse est : par le mouvement. Cela nous est suggéré par toute une série de symboles mais le plus évident est le célèbre swastika. (Définition : Symbole en forme de croix à quatre branches égales coudées, le plus souvent vers la gauche, qui apparaît sur les poteries égéennes et grecques, chez les Germains et que l’on trouve en Inde, en Extrême-Orient et dans les civilisations précolombiennes.)

Outre le fait qu’il a été repris à leur compte par de redoutables prédateurs il y a quelques décennies, ce symbole est connu depuis la nuit des temps. En recherchant des images significatives à ce sujet, j’ai trouvé une des représentations sans doute des plus anciennes qui soient connues à ce jour, dont la datation est estimée entre 6000 et 5000 ans avant JC. Il s’agit d’un plateau en argile découvert à Samarra en Iraq.

swastikasamarrairaq5000bc1.jpg

Par la même occasion j’ai découvert le blog richement illustré d’un américain qui effectue une étude approfondie des swastika, des quatre éléments, du tétramorphe, des diverses croix, et qui est arrivé à des conclusions des plus significatives.

J’invite les anglophones à explorer ces pages :


http://kachina2012.wordpress.com/2008/09/03/swastika-plate-5000-bc-is-a-model-of-the-milky-way/

 

Pour ma part je ne vais publier ici que les données principales qui tendent à répondre à la question principale : pourquoi les quatre composants sont-ils en état de séparation ?

Dans le plateau ci-dessus, on distingue clairement une suggestion de mouvements circulaires. Au centre, un svastika qui est une croix, mise en rotation. Ensuite quatre oiseaux y sont dessinés de manière stylisée, indiquant par l’angularité des traits, divers sens de rotation. En observant de près, on peut conclure à 7 couches de rotation en alternance, le swastika tournant dans le sens horaire, le cou des oiseaux tournant dans le sens anti horaire, les plumes des oiseaux, dans le sens horaire, les poissons dans le sens anti horaire, la première bordure du plateau dans le sens horaire et les S couchés de l’extrémité du plateau signifiant les deux derniers sens de rotation, anti horaire puis horaire.

D’autre part, les oiseaux ont les pattes sur le sol, pêchant des poissons, ils sont donc debout à la verticale, les poissons nageant à l’horizontale. Ce symbolisme laisse entrevoir que la représentation se veut en trois dimensions et non pas en deux dimensions. La circularité de la rotation symbolise donc davantage des sphères que de simples cercles à plat.

Pour rappel, voici un extrait du texte de Joël Labruyère concernant la Merkabah (voir le Billet ‘Merkabah Sphérique’).

« La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel.

Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois “moteurs” énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau. »
 

Certains amérindiens ont transmis des pratiques auxquelles j’ai déjà fait référence sur ce blog (Voir notamment la section ‘Shamanisme’ concernant l’espace sacré). JAMIE SAMS est  de descendance française, cherokee et seneca. Elle est l’auteur de Sacred Path Cards™, The Sacred Path Workbook, Other Council Fires Were Here Before Ours (avec Twylah Nitsch), Earth Médiane, The Thirteen Original Clan Mothers et Dancing the Dream. Je reproduis ici trois de ces cartes médecine qui sont significatives pour notre propos.

rouemdecine.jpg


La Roue Médecine symbolise les cycles et les mouvements. On remarque la croix centrale, chaque branche menant vers une pierre de couleur différente, noir blanc jaune rouge, figurant les directions de l’espace et les quatre éléments.

sacredspace1.jpg

L’Espace Sacré est l’installation de la personne dans cette Roue Médecine.

whirlingrainbow.jpg
Et enfin l’Arc-en-ciel Tournoyant qui représente un swastika en mouvement et dont le commentaire indique ‘Unité/Plénitude atteinte’.

Il s’agit d’une carte qui présente ce qui doit être réalisé pour arriver à l’Unité et qui est donc supposée symboliser ce qui mène à cet achèvement.

En examinant le symbole on voit en premier lieu les quatre parties. On note qu’il y a donc quatre parties qui sont censées former l’unité. Cependant ces quatre parties sont elles-mêmes dédoublées. Les petites têtes à l’extrémité de chacune des huit branches font songer au dédoublement en deux êtres sur chaque branche de la croix. Les couleurs rouge et bleu font songer aux pôles positifs et négatifs qui sont les couleurs habituellement utilisées pour figurer le courant alternatif.

Chacun de ces ‘personnages’ semble branché sur une socle carré et le carré contient deux couches de flèches noires, disposées en croix, qui, selon mon interprétation, pourraient représenter les deux couches des dimensions sous notre 3D, dimensions qui sont celles de notre configuration atomique et subatomique. Le tout connecté au final sur une minuscule boule noire. S’agirait-il là de l’atome germe, ou encore de notre réalité quantique, hors de la manifestation énergétique ?

Quoi qu’il en soit l’énergie est branchée dans ces domaines invisibles et circule de manière visible à partir de notre dimension. Le contrôle de ce processus, par la mise en rotation de la croix, amène donc la réalisation de la plénitude dans notre univers. Voilà pour une interprétation qui semble confirmer les autres données développées jusqu’ici.

Voici une autre représentation de données similaires, selon une peinture Navajo. On remarque le même dédoublement représenté par deux personnages sur chaque extrémité de la croix. Les couleurs blanc et noir figurent le contraste, les pôles opposés qui sont également représentés dans le long personnage représentant un cercle pas tout à fait fermé. Ce personnage est également représenté par les deux couleurs rouge et bleu de l’électricité. Le centre du swastika est une sphère bleue unique. (De nombreuses peintures des Navajos colportent ce symbolisme, elles sont aisément accessibles sur le net.) 

spirale7.jpg


 

Revenant ensuite aux multiples développements du blog américain, je vais publier ici les conclusions de ce chercheur, concernant un autre phénomène qui ne peut être rapproché du symbolisme de la croix que par la forme et qui pourtant semble contenir d’une manière ou d’une autre le ‘secret’ ultime qui expliquerait le pourquoi de l’état présent de l’humanité, écartelée sur la croix fixe, en quatre parties qui ont perdu la communication entre elles.

Pour ce faire Raphael, l’auteur du blog, nous mène au fil de longues démonstrations à observer un phénomène sans doute moins naturel que ce que les scientifiques en pensent, à savoir le phénomène de la précession des équinoxes.

Sans entrer dans les longues explications, je vais illustrer par les images, le déroulement de son analyse.

Extraits traduits de la page :

http://kachina2012.wordpress.com/2007/06/13/the-4-royal-stars/

En premier lieu, il nous invite à examiner une image : les vases de canope. Dans l’Égypte antique, les vases canopes, au nombre de quatre, étaient destinés à recevoir les viscères du défunt embaumé.

canopicjars.jpg

Il commente en demandant : voyez-vous une ressemblance entre ces vases, nommés les « fils d’Horus » et les quatre figures du tétramorphe ?

Puis : ce qui est encore bien plus intéressant, c’est d’apprendre ce que ces quatre symboles significatifs représentaient aux yeux des astrologues arabes… Les quatre vases de canope ou quatre fils d’Horus, les quatre figures du tétramorphe ou les quatre évangélistes, étaient TOUTES des représentations des quatre Etoiles Royales.

Ces Etoiles Royales étaient désignées comme étant :

Antares en Scorpion = aigle

Aldebaran en Taureau = taureau

Regulus en Lion = lion

Fomalhaut en Verseau = homme

Ces quatre étoiles étaient les plus brillantes dans le voyage de notre Soleil à travers la voûte céleste. A l’heure actuelle le Soleil est le plus près de Formalhaut dans son voyage le long de l’écliptique qui est connu en tant que précession des équinoxes.

Dans la Perse antique, les quatre Astres Royaux étaient appelés ainsi parce qu’à l’époque des pyramides d’Egypte, ces luminaires avaient une influence énorme. Ils étaient supposés comporter des pouvoirs archangéliques et étaient considérés comme les gardiens des quatre coins du paradis, il étaient les observateurs des directions, formant une croix divine près de l’écliptique.

Pour en savoir plus sur les Astres Royaux (anglais) :

 http://www.queenofcups.com/AR27article.htm

 

precession1.gif

Les axes formés par les limites de la précession des équinoxes forment un X passant par la trajectoire de ces quatre Astres Royaux, situés dans les constellations de la croix fixe du zodiaque.

 

 

obliquiteplanecliptique.png

 

.

 

 

 asprecession.gif

 

D’autres études en rapport avec ces données sont proposées sur bien des pages de ce blog passionnant, cependant, ce qui m’a semblé le plus significatif est la mise en relation de ce X formé par le mouvement de la précession des équinoxes et la forme en croix très présente dans de la structure de l’ADN !

adnstructurex.gif

 

Nous pouvons relever au passage le langage « universel » de l’ADN, basé sur quatre lettres. Le chiffre quatre semble décidément récurrent tout au long de ce parcours.

L’on n’est guère étonné d’apprendre que « la nature physique de la force de liaison entre deux brins d’ADN est une force d’ordre électrique. Car les molécules sont faites d’atomes qui eux-mêmes sont constitués de grains d’électricité. La molécule est un monde d’électricité qui circule et OSCILLE. Des échanges électriques ont lieu entre molécules, révélant attirances et répulsions plus ou moins marquées. » La nature de cette force serait plutôt d’ordre électromagnétique selon les informations recueillies ça et là sur la toile.

L’on n’est guère étonné non plus de constater que les messages inscrits dans des symboles millénaires, pointaient en définitive vers la structure de l’ADN. Ce qui est le plus remarquable est de découvrir que l’axe de la déviation de la rotation de la terre soit en relation avec la structure de notre ADN.

Si ces raisonnements sont valables, il aurait donc ‘suffi’ à des E.T. particulièrement avancés d’incliner l’axe de rotation d’une planète afin de rythmer les pulsations électromagnétiques au niveau de la structure du vivant, créant ainsi une division en opposition (les deux branches de la croix ou du X) en un sorte de dualité forcée.

Les autres anomalies comme la perte de la conscience de l’existence de l’âme et de l’Esprit sont en définitive des dérivés de la mutilation au niveau de l’ADN, même si nous ne savons pas encore exactement à quoi cela tient, les scientifiques étant très loin d’avoir trouvé les significations du langage de l’ADN.

Les prédictions qui annoncent la diminution du champ électromagnétique terrestre, voire un redressement de la terre (si ce n’est un basculement), laissent songeur, – outre les conséquences extérieurs -, quant aux conséquences que cela pourrait induire sur notre vie intérieure.

Certains symboles comme par exemple la croix des templiers, semble contenir le « secret » de l’aliénation de l’humanité au moyen des manoeuvres des E.T.

knightstemplarmagicsquareaeon.jpg

Le texte du carré magique faisant songer à la « rotation », n’avons-nous pas encore là un indice ?

C’est l’une des hypothèses que Raphael développe sur son blog. De multiples corrélations sont faites entre bien des domaines, dont les sons, les diverses croix, de nombreux symboles alchimiques, maçonniques et kabbalistiques, ainsi que quelques points de vue sur des recherches scientifiques tendant à démontrer le raisonnement de l’auteur. Une mine d’information pour les amateurs.
 


Articles par dates

juin 2010
L Ma Me J V S D
« mar   juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann