Archives pour août 2009

Les sentinelles de la Matrice

Des travaux ont été effectués sur des vortex reptiliens contenant des serpents, entités vampiriques animées par de l’adn prélevé chez les humains. Tout comme les démons sont animés au moyen de l’énergie d’âmes humaines, d’autres entités vampiriques diverses sont configurées au moyen de l’adn, pour aller directement puiser dans l’énergie de la personne reliée à la Source, et transmettre ainsi cette énergie aux mondes miroirs, mondes factices de la Matrice.

Lors d’un travail sur une « pompe », reptilienne ou autre, il s’agit d’insister jusqu’à récupération de l’adn, libération des âmes, etc. Ceci est une constante, les pompes ne sont dissoutes que lorsqu’elles sont vidées de ces éléments. Les âmes et l’adn sont souvent incorporés à des pierres, de toute nature et de toute forme. Ces pierres semblent également des moyens utilisés pour nous maintenir dans des situations passées qui nous ont marquées d’une manière ou d’une autre.

En effet, sans se concerter, plusieurs voyants se retrouvent dans des situations où des pierres sont présentes, des bijoux ou autres fioritures.

En guise d’exemple je publie, avec son autorisation, un travail effectué par Haydn, un voyant qui a démarré le travail depuis peu et qui est déjà sur le piste de la délivrance de son âme jumelle.
 

Travail effectué par Haydn le 08-08-2009

Ciblage sur moi => Diadème perçu

Après une RQ (séance de respiration quantique), je travaille en « m’arrosant » avec l’énergie du coeur. Je perçois un diadème sur mon front avec une pierre type « Célestine » sur mon troisième oeil. J’arrose et on me retire le diadème. Il se retrouve par terre, je continue à l’arroser et il ne reste plus que la pierre.

Encore une RQ, je demande quoi faire avec cette pierre. Je me retrouve projeté dans un temple, type « Poséidon », avec apparemment un culte de l’eau car je vois le symbole du Trident. J’avance sur de grandes dalles, parmi des grandes colonnes qui me fait songer à la mythologie grecque.

J’arrive devant une femme qui est enchaînée, avec le diadème sur la tête. On me dit qu’elle sert d’esclave médium. Je ne perçois pas son maître dans un premier temps. J’arrose et lui enlève ses chaînes. Je continue à arroser et enlève le diadème. Une reptilienne débarque me surprenant dans l’action. Je la fige. Je perçois la voyante détachée qui avance vers la sortie du temple.

Je questionne le yi king : 45-4 (Grande fortune. Pas de blâme. En travaillant à l’unité de l’ensemble on arrive à un excellent résultat).

Je continue à arroser le diadème à terre jusqu’à le fondre en or. Il reste toujours la pierre, les guides m’indiquent de l’arroser, ce que je fais à nouveau jusqu’à briser la pierre qui contient un petit cristal. On me dit que ce cristal contient l’inscription d’un pacte qui a lié cette voyante à la reptilienne. La reptilienne l’utilise comme voyante personnelle en échange d’un pouvoir accru. Arrosage jusqu’à destruction : le pacte est rompu.

Ensuite je reçois 38-5 du yi king concernant le diadème perçu. (Le compagnon se fraye un chemin en mordant à travers les voiles… Si l’on va vers lui comment serait-ce une faute ?…)
 

On peut constater par ce récit que les situations sont souvent variées, l’énergie émise nous aidant à progresser dans la situation. Ensuite la confirmation du yi king nous donne des précisions, des confirmations le cas échéant.

Les pierreries sont très souvent utilisées, notamment les cristaux et surtout en rapport avec cette vaste et longue période que nous nommons l’Atlantide, une période durant laquelle les parties dominantes ont mis en place les soumissions qui sont toujours actives à l’heure actuelle. Dans ce domaine, le temps est en effet inexistant.
 

Dans un autre registre, celui de la magie sexuelle tant appréciée par les reptiles, voici le récit d’un travail effectué par Haydn, concernant une amie proche qu’il devait aider.

Le charme magnétique 09-08-2009

Tirage avant la séance 62-3 (go mais avec prudence)

Arrosage sur Anna après RQ (respiration quantique), très rapidement je me retrouve auprès d’elle, je suis fasciné et attiré vers elle par un vrai charme magnétique. Je me vois l’embrasser fougueusement (je mets ma main droite sur le coronal). Je continue à arroser, je perçois la scène d’un point de vue spectateur, Anna m’embrasse, j’arrose et je vois un serpent qui passe de sa bouche dans la mienne et qui me descend au niveau de la gorge, je recule et demande de l’aide à la Source, je me mets dans une bulle le temps d’enlever la petite bébête et de la donner au soleil de l’intérieur de la terre. RQ, je demande aux guides quoi faire.

Ils m’indiquent de continuer à arroser très fortement Anna. Progressivement je vois des serpents sortir d’entre ses cuisses (c’est assez dégueulasse comme scène.) J’arrose toujours le gros tas de serpents… celui ci se recompose à l’extérieur d’Anna en notre bonne vieille copine Reptilienne… Elle n’a pas l’air d’apprécier ça.. Je la fige et je l’observe de haut en bas. Elle porte de nombreux bijoux en or et dégage vraiment un certain charme, si j’étais reptilien je la placerais dans une belle moyenne pour les canons « reptiliens » (haha).
 
Je tombe sur un petit sachet à sa ceinture, je m’en empare ainsi que de son collier avec un diamant cristal accroché dessus. Je ne saisis pas trop ce qu’il est, je le donne aux guides (ils ont l’air de savoir quoi en faire). Je suis à coté d’Anna, elle est à genoux. Je déverse le petit sachet à côté d’elle sur le sol, je regarde les pierres, on dirait des pierres runiques… Elles sont noires avec des gravures dessus, on me fait comprendre que ce sont des signes énergétiques des esclaves sexuelles de la reptilienne. J’arrose le tout qui fond en poussière d’or. Je prends une petite pincée dans ma main et la souffle sur le visage d’Anna, le reste s’envole par le vent. Je me relève avec Anna. La reptilienne est toute boudeuse d’avoir perdu une esclave…

Tirage après 10.4 (apparemment la prudence a été bien prise en compte ! ) Travail à poursuivre sûrement, c’est pas encore terminé avec Anna, moi et notre amie la chef des esclaves sexuels… (yi king final 63-1 et 41-4).

Et enfin le compte rendu d’un « voyage » effectué par Haydn, à l’occasion d’une séance de respiration quantique.

Les indiens et la montagne 09-08-2009

Aucun tirage yi king avant – relaxation qui s’est transformée en voyage au pays des plaines indien. Je me vois pousser des ailes, je ressens une transformation en aigle puis je prend mon envol, je me vois voler au dessus de plaines, je perçois un village type amérindien, je me pose sur une branche et salue un indien qui semble être le chef du village. Je me pose sur le sol et me transforme en indien. Je suis invité à danser dans le cercle avec ces derniers. Puis un vieil indien me montre une montage au loin et m’invite à m’y rendre avec lui.

Je me retrouve sur cette montagne avec lui et perçois d’un coup que le sommet de la montagne est en fait une pyramide. Je suis sur le sommet de la pyramide. J’arrose la pyramide jusqu’à la voir s’affaiser comme si elle rentrait dans le sol. Je me retrouve sur le sol. La pyramide a disparu et a laissé place à une petite pierre noire de type « obsidienne », j’arrose le caillou et le sol se dérobe sous mes pieds. Je tombe dans un grouffre sans fin avec le guide indien. Je trouve pied dans une grotte très humide (ressemblance avec une crypte), le guide indien m’indique que c’est le lieux du « gardien ». J’éclaire et percois une tarentule géante (hybride insectoide), je me dédouble et j’arrose la « bête » tout en la sabrant. Sa mort révèle une sorte de trappe. Je l’ouvre et le guide m’indique qu’il me laisse là, je dois descendre seul.

J’arrive en bas et retrouve une immense salle très sombre, très noire. Je perçois tout au fond de la salle un autel de sacrifice, on me montre que c’est un lieu ou étaient sacrifiés des indiens (tête coupée et coeur arraché puis offerts à une grosse entité que je ressens mais ne vois pas). J’arrose la pièce et je plante mon sabre dans le sol jusqu’à innonder la pièce du sol au plafond d’une énergie fluide qui la fait apparaître. Avec l’aide des guides j’ouvre un vortex qui aspire littéralement l’energie de l’entité jusqu’à la vider totalement. Le vortex est ensuite refermé et je perçois plein de petits perles de lumière qui se dissipent et s’envolent de tous les côtés.

A la suite de ces travaux, diverses situations ont été travaillées par Haydn, notamment dans une période définie comme étant l’Atlantide, souvent des situations de guerre, où la reptilienne et son fils (relatés dans les Récits de la section VITRIOL) étaient déjà actifs. Ces personnages semblent les héros malfaisants par excellence de notre Matrice prison et se présentent de façon récurrente sur le chemin des travailleurs actifs en premières lignes. Les énergies qui les manipulent sont en effet reconnaissables et reconnues comme étant identiques par les divers intervenants.
 

Dans le cadre de la poursuite des investigations, plusieurs données semblent se mettre à découvert. Pour la question des araignées géantes, elles semblent souvent robotoides et participent aux mécanismes de contrôle violent de la Matrice prison. Elles paraissent des exécutantes d’un intelligence qui les utilise à ses fins, se transformant en « ovnis » ou en personnages grotesques de l’iconographie new âge.

Les reptiles, en tant qu’entités vampiriques voulant se créer des mondes parallèles pour y survivre en sécurité, sont également toujours à l’oeuvre dans la Matrice. Mais dernièrement et en rapport avec l’ainsi dénommée « chute de l’Atlantide », des vortex multidimensionnels ont été détectés par lesquels notre univers a chuté dans une dimension comme si elle était sous une trappe, dans un système de boucle temporelle, avec des gardiens aux portes. Des merkabas ont servi à verrouiller les entrées.

Dans ces vortex multidimensionnels, des insectoïdes, robotoïdes, multidimensionnels, veillent au grain, des plans de la Matrice. Le symbolisme révélé par le film Matrix semble bien moins symbolique qu’il en a l’air.

L’univers a été extériorisé à l’excès par les manipulations des E.T. contrôleurs, afin d’arriver à faire oublier à l’humain que l’extérieur n’est qu’illusion et arriver à le piéger dans cette illusion, comme si elle était La Réalité. L’extériorisation à l’excès arrive lorsqu’on évalue la 3D à partir du plan mental, qui miroite la 3D et nous fait croire que c’est CELA. C’est prendre l’image dans le miroir pour la réalité.

Pour créer un univers manifesté, il faut une extériorisation et un certain degré d’oubli pour qu’un « jeu » puisse s’y dérouler, ceci étant accepté comme terrain de manifestation. Les contôleurs ont donc imaginé de pousser l’expérience jusqu’à empêcher les unités de conscience de la Source de se rappeler leur origine.

Des « salles » ont été perçues dans les vortex multidimensionnels, où l’on nous joue les films de la vie et de la mort. Nous ne naissons pas et ne mourons pas. L’on arrive seulement à nous hypnotiser pour que nous y croyons. Les recherches continuent à ce niveau, prudemment, car le secteur est des plus protégés par des sentinelles aux aguets, cela va de soi.

Cependant nous en tirons déjà certaines conclusions, à savoir que rien de ce qui est extériorisé n’existe en soi. Tout cela est créé en parmanence. Les dimensions « supérieures » et « inférieures » font également partie des diverses cellules de la Matrice projetée. L’art des manipulateurs ayant consisté surtout à nous couper de nos origines, en nous rendant inconscients de la manière dont nous nous créons nous-mêmes et créons le monde, en commençant par la première dimension, ensuite la deuxième, pour arriver en troisième, en projetant notre « conscience » en quatrième dimension, sur le plan mental. Cette conscience là n’est pas la conscience du Moi Quantique, créateur, bien évidemment. Nous sommes devenus les « objets » au lieu d’être les sujets de notre propre création.

Ces découvertes, non pas théoriques, mais pratiques, dans le cadre des découvertes des divers clairvoyants à l’oeuvre, qui demandent encore à être largement approfondies, nous mènent d’ores et déjà à confirmer l’encouragement à la pratique de la Respiration Quantique, remise au goût du jour par James. (Vous pouvez consulter l’article à ce sujet dans la section Shamanisme du blog.)

On remarque par les travaux qui arrivent lors de la RQ, que les barreaux de la prison les plus importants sont présentés, afin de pouvoir en premier lieu nous reconnecter avec notre âme jumelle. Cette reconnection permet un regain d’énergie et une remise en route du chakra du coeur qui nous relie à l’énergie de notre Source commune, nous indiquant alors notre cheminement personnel pour la délivrance de la prison miroitante.

Le rebranchement de plus en plus net avec notre âme jumelle produit cette fusion qui est la manifestation même de la Source à l’oeuvre. C’est cette fusion qui est l’outil le plus puissant auquel aucun manipulateur ne peut résister, elle n’est pas mentale, mais se déroule au niveau de nos composants subatomiques. La sensation de la fusion ne peut pas être imaginaire, car elle est physique, de manière plus intense encore que la présence du corps physique. La perception de la fusion est comme un souvenir longtemps enfoui, que l’on retrouve enfin et qui ne peut laisser le moindre doute.


 




maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann