Le Récit (10)

NOTE : Il est conseillé de lire ce récit en commençant par le début. Vous trouverez l’ensemble des chapitres numérotés dans la rubrique (T)-III V.I.T.R.I.O.L. du menu.

—————————–

Mail à Jane et Nadine 9-2-08

Encore vu des choses dont il est important que je vous parle pour que nous restions coordonnées. Pour moi il est clair que nous avançons selon les indications des guides. On entre maintenant dans un secteur plus “délicat”, c’est-à-dire plus subtil, parce que les lézards n’ont rien laissé au hasard (ça rime d’ailleurs…).

Primo pour bien comprendre leur tactique, il faut savoir qu’ils ont exacerbé la dualité dans son ensemble, il n’y a pas seulement le noir… Le noir et le blanc sont les deux termes de la dualité et comme a dit un guide, l’être réalisé se tient debout, un pied sur le noir et un pied sur le blanc. C’est d’ailleurs enseigné dans le bouddhisme : la voie du milieu. C’est pour cette raison qu’il faut rester vigilantes pour les deux “couleurs” extrêmes, noir et blanc, ça fait la paire. Le blanc complète le noir et vis versa.

Suite au message de Nadine qui a parlé du cobra qui surveillait, je me suis mise à visualiser ce qui me piquait encore la tête tout en me pompant… Je suis tombée sur une pyramide blanche au-dessus de la maison actuelle de la reptilienne… Cette pyramide contenait un magnifique cobra blanc, bien nourri et dodu ! J’ai travaillé avec l’amour et rien que l’amour, encore et toujours… (ça rime aussi…) La pyramide a été fondue… pas facilement, mais ce fut fait. Le cobra s’est dissout. Le YK m’a dit que je m’attirais une “haine empoisonnée à m’occuper de cette histoire, mais comme l’époque le veut ainsi je demeure exempte de blâme”… Je n’ai pas d’autre choix encore une fois, car, après quelques heures, j’ai senti à nouveau une pique à la tête et je vois à nouveau un début de pyramide qui se reconstruit et le cobra qui recommence à prendre forme !

J’ai alors demandé aux guides si c’est une sorte de travail “automatique” de sa sainteté. Réponse positive ! Ca se produit durant les relations sexuelles des uns et des autres qui ont été initiés par elle ! Continuant à visualiser, j’aperçois alors un cobra noir, l’autre terme de la dualité (j’ai pu vérifier que le blanc va toujours avec le noir)… et là c’était son fils chéri qui était le maître d’oeuvre. Pour dire qu’ils se soutiennent toujours dans cette oeuvre magistrale de pompage d’autrui pour pas un rond ! Je précise aussi que cette histoire de cobra, c’est simplement de la magie et ce n’est pas “spirituel” en soi.

En effet, en Egypte, ils ont fortement développé le pouvoir des cobras blancs pour contrer la magie noire… toujours dans l’optique de se battre et de contrer les attaques, parce qu’ils ne savaient pas retrouver les racines du mal et les dissoudre. Cette bataille dure depuis lors, et sans doute même avant l’Egypte. Mais il existe d’autres enseignements où on voit que le développement de la kundalini par la sexualité ouvre les chakras et un long serpent doré monte jusqu’au chakra coronal (pas devant le front comme chez les égyptiens). Ce serpent est le symbole de la kundalini, la force lovée dans le chakra de base de la colonne. Lorsque ce serpent doré monte (via l’évolution de la personne), il ouvre les chakras et lors de son passage par le chakra du coeur, il donne le pouvoir de transmuter la dualité. Les serpents noirs et blancs sont des autres types de développement de cette énergie sexuelle, forcés par la magie, mais ils ne donnent pas le pouvoir du coeur.

En d’autres mots, les cobras de sa sainteté (la reptilienne) et de son fiston sont là pour nous pomper et ce qui me vient en tête après avoir vu le cobra blanc dans la pyramide, c’est que c’est de cette façon qu’elle s’est construit sa première pyramide dont j’ai parlé tout au début du travail et qui a été dissoute par des guides de haut niveau. Si je vois bien, c’est à peu près le seul cheval de bataille qui reste à sa sainteté. Elle essaye de se reconstruire sa pyramide. Le problème est qu’en étant reliée à T son fils, cela se complique, car lui nourrit son serpent noir via ses pouvoirs d’alchimiste noir. Et je ne sais pas comment ils sont liés, sans doute de multiples façons. C’est là qu’il restera du travail de combat contre des situations noires je pense. Il est probable que Nadine et moi avons encore des liens avec ce T. Pour Jane, je ne sais pas. Ceci dit, je pense qu’il serait utile de vérifier (notamment avant et après les relations sexuelles) s’il n’y a pas une pyramide dans les parages, ainsi qu’un cobra qui surveille, peu importe la couleur.

————————–
 

Mail de Jane 10-2-2008

Suite à mes malaises revenus depuis trois jours et à mes rêves de L, je me suis dit qu’il était vraiment nécessaire d’aller y regarder !

J’ai trouvé une situation où j’étais nue allongée sur une table, presque en morceaux vu qu’une partie de mes organes (oeil, cerveau, etc) étaient dans des bocaux ! Un mage noir, une sorte de merlin encore essayait de prendre mes pouvoirs ! Mon âme était prisonnière dans cette pièce médiévale et je voyais ce type faire ses expériences sur moi. Le plus bizarre c’est qu’il s’agissait de mon corps physique de maintenant, j’en déduis donc que ce travail était toujours actif, sans doute dans un autre plan bien sombre ! Je me suis tout d’abord libérée de cette pièce et me suis retrouvée dans une lumière méga forte, que je n’avais jamais vue d’ailleurs, et j’ai vu en même temps à la gauche de ma tête une boule de lumière planer dans une sorte d’espace sombre. Cette boule était remplie d’âmes, prisonnières de cette lumière évidemment !

Il m’a fallut du temps pour percer cette boule et j’ai pu libérer avec l’aide de mon AJ (âme jumelle) toutes ces âmes. Cette boule vidée s’est désintégrée toute seule car elle se nourrissait de toutes ces personnes ! Je peux vous dire qu’il y en avait du monde là dedans !! Ensuite je suis revenue près du merlin, il a commencé à paniquer, j’ai tout cassé dans son laboratoire et il s’est mis à terre, j’ai dû aussi lui retirer sa bague car elle lui donnait des pouvoirs ! Il s’est ensuite désintégré ! Ensuite je me suis attaquée à l’officier SS qui était à côté de moi dès le début du travail, il fallait d’abord que je me charge du merlin pour pouvoir passer à lui. Il restait à mes côtés sans bouger, puis s’est subitement jeté sur moi pour m’étrangler ! J’ai réellement suffoqué, il avait une de ces rages !!

Mon AJ qui m’assistait me dit d’enlever le bandeau autour de mes yeux et de le regarder dans les yeux ! Je le fais et je sens vraiment qu’il n’est pas content du travail que j’ai fait la fois passée en délivrant tout ces malades abusés durant la guerre. Il me dit que je dois crever… Je le regarde dans les yeux et je reconnais un ami ! Coupé en deux, avec une partie prête à demander pardon et une autre folle de rage !! Bref je lui ai parlé et l’ai aidé à se débarrasser de l’autre négatif qui faisait partie de lui. Voilà pour le travail de ce matin, je comprend mieux maintenant pourquoi je ne pouvais rien faire, en fait ce type s’opposait à mon travail occulte et ne voulait surtout pas que je vois son visage ! Voilà je vais me reposer car je suis littéralement KO, ce mage m’a épuisée !

————————-


Mail à Jane 12-2-2008
Ton travail est similaire avec ce que j’ai fait hier matin. Toute une affaire qui a duré des heures. J’étais dans un coffre enfermée et je sentais que j’étais dans une pièce médiévale aussi. Après des allées et venues vers la maison actuelle de la reptilienne où j’ai dû déforcer son travail, j’ai réussi à m’extirper du coffre. Je tombe sur un merlin : le voyant avec lequel je travaille de temps en temps ! Je le dégomme assez facilement car il était d’accord. Juste avant sa disparition, il me dit : attention il y en a un autre derrière toi ! : T, le fils de la reptilienne… Plus dur à dégommer, mais j’ai réussi. Je reste alors dans cette pièce de merlin et je devine que sa sainteté (L la reptilienne) y est, mais cachée.

En envoyant l’énergie je réussi à la faire apparaître et là je tombe sur un travail très long. J’ai entendu le guide me dire “40″. Et il y avait en fait 40 plans sur lesquels elle se cachait dans une pyramide ou un château… Tout ceci se situe sur des plans parallèles du plan mental luciférien, infesté de lézards, d’E.T. etc. Ce sont des protections qu’elle a engrangées durant des vies et des vies. J’ai dû dégommer chacun de ses abris sur ces plans. Ces plans mentaux ne se situent donc plus en 1D ou en 2D mais en 4D, 5D, etc, jusqu’au plan bouddhique qui est en 7D je pense. Pour dire que ces plans “miroirs” du plan mental ont tout infecté et ont pourri nos possibilités d’évolution et celle de l’humanité entière.

C’est le plan de l’illusion de la fausse lumière de l’ange déchu, à savoir Lulu… Le truc c’est qu’il prend les doubles au piège en 1D, les fait entrer dans le trou noir, puis, via le soleil blanc qui “illumine” les dimensions supérieures, cela donne accès aux plans parallèles “supérieurs” miroirs. Vers la fin du travail, j’ai vu L affalée à la table de la pièce du merlin dans le château. Sa taille a diminué de plus en plus. Quant elle n’avait plus qu’une vingtaine de centimètres, j’ai encore dû dégommer une pyramide, puis à 5cm encore une autre, jusqu’à sa disparition totale ! A ce moment là, j’ai vu une grosse lumière dorée emplir cette pièce et faire un nettoyage de purification ! Et la dernière image m’a étonnée, parce que j’ai vu apparaître un objet bouddhiste, à savoir un “vajra”. Il était énorme et magnifique, tout étincelant et il tournoyait dans l’air. C’est une sorte d’ustensile avec des pommeaux ciselés à chaque extrémité d’une croix. Le centre de la croix était comme une pierre précieuse scintillante, une sorte de diamant et les extrémités (les pommeaux) en or. J’ai fait une recherche sur le net pour avoir la signification de cet objet et voilà ce que j’ai trouvé, en résumé :

(Le vajra que j’ai vu est le “croisé” dont il est question ici) Le vajra, mot sanscrit signifiant « foudre » ou « diamant », est un symbole important dans l’hindouisme et surtout dans le courant vajrayana du bouddhisme, à qui il a donné son nom : « voie du vajra ». Il y désigne entre autres un instrument rituel. Le vajra, arme sans pareille, représente l’upaya, moyen efficace qui détruit l’ignorance. Le symbole formé de deux vajras croisés se nomme visvavajra (vajra de l’univers). Son nom sanscrit est lié à un mythe cosmogonique qui prétend qu’il fut le premier objet de l’univers à prendre forme à partir du vent. Il est le symbole de l’action efficace par excellence, et l’attribut du bouddha transcendant Amogasiddhi, chef de la famille du karma (action). Dans les rituels, le vajra est souvent employé avec la cloche ghanta. Ils symbolisent alors respectivement le masculin et le féminin, l’action efficace (ou la compassion) et la sagesse. Le nom Amoghasiddhi signifie «Conquérant Tout-Puissant» ou «Celui qui accomplit invariablement son But». La Sagesse d’Amoghasiddhi qui accomplit tout, ou la Sagesse de l’Action perfectionnée, agit comme antidote du poison de l’envie et de la jalousie. Cette sagesse confère la persévérance et un jugement et une action infaillibles. Amoghasiddhi est le Bouddha Dhyana du nord. Sa couleur est le vert, signifiant le soleil à minuit. Il règne sur l’élément de l’air et incarne le skhanda de la volition, appelé également le skandha des phénomènes mentaux ou des tendances de l’intellect. Le vishvavajra, ou double vajra, est fait de deux vajras croisés et symbolise la plus haute compréhension de la vérité et le pouvoir spirituel d’un Bouddha.

Quand j’ai lu ceci, j’ai pensé que j’avais reçu une grande aide dans ce travail !! En plus, comme on peut le lire dans cet extrait, le travail du bouddha qui manie cette arme rituelle est celui qui travaille sur le plan mental, ce qui vient confirmer ma compréhension des choses.

Mais… car il y a un mais… un gros MAIS d’ailleurs… le travail n’est pas terminé pour autant… car évidemment il reste le fiston T qui a encore une emprise sur mon ami voyant et sur mon AJ. Ce travail était une situation importante, mais il doit encore se cacher ailleurs. La suite du travail s’annonce par le fait que je sens à nouveau des charges piquantes à la tête et le yi king confirme que ça provient de l’action de T. Si j’ai dégommé sa sainteté et ses manipulations sur le plan mental, je ne suis pas encore libérée puisque T tient mon AJ et l’ami voyant et que elle-même a toujours un lien avec T son fils ! Je pense que ça va être votre tour… En attendant, je pare contre les attaques au fur et à mesure, jusqu’au feu vert.

 

—————————-
 

Mail de Nadine 13-2-08

Il nous apparaît maintenant comme une évidence qu’on fait tout pour ne pas que nous restions ensemble, un horrible cauchemar duquel je me suis éveillée en chialant m’en a encore fourni la preuve : tromperie, rancoeur et rupture… Au même moment où B ressentait un stress et ne parvenait plus à dormir. Un homme était là et me tenait à la gorge, voulant me ramener avec lui car j’étais à “lui”. On a dû travailler.

Bref, nous sommes toujours dans l’auto libération mais je pense que c’est important pour qu’on puisse tenir le coup et rester ensemble dans une relation amoureuse harmonieuse, tout un travail !

Re-boulot ce matin pour tenter de dégommer le cobra encore présent face à nous, sans doute pour voler de l’énergie. B l’a vaincu au combat puis L (la reptilienne) est apparue en disant qu’elle avait le pouvoir, que je suis sa fille et que je lui appartiens. B n’a cessé de lui parler, comme pour la raisonner mais ça me semblait plutôt être des paroles d’amour pendant que je la bombardais moi aussi… Elle s’est alors reculée jusqu’à ne plus former qu’un point dans l’horizon. Je me suis vue couper des liens, avec des gros ciseaux, manière radicale et bien symbolique. Pense pas que ce soit fini pour autant, il s’agira d’être bien vigilant.

 

———————-
Mail de Jane 14-2-08

Alors du nouveau pour moi. Je suis tombée sur une situation passée avec Nadine. Je sentais une énorme boule de stress dans le ventre ainsi qu’un énorme serpent qui me serrait la gorge, un vieux monsieur une sorte de sage, m’a montré ce que je devais voir : J’ai vu Nadine en espèce de sorcière toute violette et noire avec un serpent autour du cou, elle me dit qu’elle veut m’étrangler. Je vois qu’elle a autour du cou un médaillon avec un symbole, un cercle avec un quartier de lune au milieu, ce cercle est coupé en deux, moitié noir, moitié violet.

Je vois que cette sorcière au visage de Nadine tient la Nadine de maintenant par la gorge. Je m’avance vers elle et là je vois une langue de serpent sortir de sa bouche et elle m’envoie des petits serpents. Je m’évanouis tellement l’étourdissement est fort. Le vieux monsieur se met entre nous et me porte avec lui, on se retrouve en hauteur par rapport à elle. Mon AJ qui m’assiste voit ensuite une pyramide contenant des symboles dorés dont des serpents. Je vois ensuite cette Nadine travailler dans cette pyramide, elle transforme des serpents en or. Ensuite je vois un groupe d’enfants près d’elle, dont moi.

Elle me donne une pièce en or et nous traversons des longs couloirs de la pyramide. Je me retrouve enfermée dans un cachot avec un tas d’enfants. Je vois qu’elle fait des essais sur nous avec ses serpents et nous hypnotise aussi. Le vieil homme part avec les autres enfants et moi je reste seule avec Nadine.

Je vois un énorme serpent tout au dessus d’elle et son symbole de lune, je vois ensuite la lune près d’elle comme si elle voulait récupérer son quartier. Le vieux rend à la lune son quartier. Il libère également des tonnes d’âmes d’enfants enfermées dans un petit récipient autour de son cou. Je pense que mon âme y était aussi enfermée. Je lui rend aussi sa pièce en or ! Elle se met à genoux car démunie de ses pouvoirs, elle pleure et un groupe de chauve-souris sort de sa poitrine. Je dois lui pardonner et je le lui dis à haute voix.

Elle libère ensuite la Nadine de maintenant et accepte de partir avec le vieux. Je précise que j’ai vu entre temps un nazi je pense que c’était T dans une voiture de luxe, super agressif. Je pense qu’il doit encore être dégommé car il a un lien avec cette histoire ! Voilà pour le travail d’hier, je regarderai si il y a encore des choses à faire. Je me sens beaucoup mieux suite à ceci et beaucoup moins angoissée. Regarde toujours Nadine si tout est terminé car à mon avis c’était un gros morceau.

 

————————–
 

Mail de Nadine 15-2-08

Je suis plus légère à présent puisque nous venons de travailler B et moi.

Il y a eu 2 libérations à faire.

1- Moi sur une table de pierre, ambiance médiévale et très sombre – la fameuse sorcière à mes côtés, la même que j’avais vue il y a deux jours – suis attachée à cette table, la tête face au plafond en forme de coupole trouée en son centre, ce qui me permettait d’être illuminée par les rayons de la lune, qui me donnait une sorte d’énergie supplémentaire ou qui était en tout cas nécessaire au rituel. Je me cambre beaucoup, en pleine jouissance et finis par apercevoir que je suis fécondée par un être diabolique, sans doute le fameux Lulu ou en tout cas un personnage du genre. La sorcière se délecte, se frotte les mains disant qu’il s’agit d’un rituel sacré. Des oeufs blancs de la grosseur d’une balle de ping pong sortent d’entre mes jambes… Ces oeufs produisent chacun un serpent tout noir, serpents dont je finis par être environnée, ils flottent dans l’air et seront sans doute utilisés pour être envoyés vers je ne sais qui.

B intervient et me libère, je me vois casser les oeufs un à un… puis il se charge de la sorcière, plutôt coriace. Un homme vient nous prêter main forte, il me sort du pétrin lui aussi et me donne beaucoup de réconfort, je comprendrai ensuite qu’il s’agit très certainement du fameux Horemheb, je l’ai reconnu plus tard. La sorcière finit par être aspirée puis réduite en cendres.

2- Rituel sexuel, je sens à nouveau mon énergie sexuelle en ébullition (comme hier d’ailleurs, durant quasi toute la journée) – je reconnais T qui me touche (l’horreur même si sur le moment, pire horreur, j’en éprouve du plaisir), nous sommes en fait dirigés et guidés par L (sa mère la reptilienne), le lien entre les deux est bien visible, donc… et par notre acte, nous produisons ce fameux cobra blanc dont elle se sert, nous le créons et le faisons grandir.

Je me relève de la scène, me retire et brandit ma main en signe de stop. Une fois debout, des coulées noires sortes de mon vagin ainsi qu’un bébé. T est alors pris dans un immense tourbillon noir avec ce bébé, moi je me libère. ‘Horemheb’ arrive et le tourbillon s’arrête. T se retrouve à quatre pattes, essoufflé et K.O., Horemheb lui dit de s’excuser… ce qu’il fait, le visage au sol…. et subitement face à un très grand visage de pharaon doré…

Bizarre…

Par contre, L (la reptilienne) se retire de la situation en s’éloignant vers l’arrière, ne devenant ainsi plus qu’un point dans l’horizon. Le Horemheb me dit de la laisser s’échapper, qu’elle perdra de toute façon son pouvoir. Je me tiens devant le cobra qui est toujours présent, j’ai un pouvoir sur lui, je lui dis, en brandissant un doigt vers le sol, de se tenir tête baissée.

Je parviens à faire sortir de moi une immense boule dorée d’amour, c’est puissant et permet de le terrasser en le recouvrant de cet amour, il se confond avec de l’or et disparaît.

 

———————–
 

Mail à Nadine 15-2-08
 

Bien contente de lire ton récit, surtout qu’en me levant ce matin, je sentais effectivement une différence de taille. Mais le yi king m’avertit illico que des éléments perturbateurs approchent… Evidemment sa sainteté (la reptilienne) ne sera pas restée les bras croisés. Lorsque j’ai lu la description de Jane concernant cette sorcière dans un accoutrement noir et mauve, j’ai repensé au tissu hyper moche que L (la reptilienne) m’avait offert il y a des années, qui était de ces couleurs, avec le zodiaque dessiné dessus en jaune orange vif. Le souvenir à fait son chemin dans ma tête et je me suis tout à coup rappelée que le zodiaque y était représenté à l’envers… comme s’il était reflété dans un miroir. Je l’avais remarqué à l’époque.

Les reflets dans les miroirs sont lunaires et donc ça colle tout à fait avec vos descriptions de ces événements d’initiations hautement négatives. Je dis “hautement négatives”, car en visualisant ce tissu, j’ai tout à coup vu au centre, que ce zodiaque inversé correspondait à une utilisation des énergies cosmiques noires. Un méga serpent noir sortait sa tête par le centre provenant d’un lointain cosmos très négatif !

D’autre part, il n’est pas étonnant que le Horemheb ait participé, puisque tu décris une coupole et qu’il est là dès qu’il y a une coupole à l’horizon.

Ici des E.T. bleus infestaient la maison. J’ai senti qu’il y avait un lien avec T. Ensuite, j’ai vu des boules du même bleu qui sortaient de ma tête… comme si je me vidais de ces boules. Après cela, j’ai pu continuer à nettoyer le plan mental pour un paquet de monde, comme le yi king me disait de le faire. C’est très long et ça prend pas mal d’énergie et je me demandais à quoi tout ça pouvait bien servir. Puis en me réveillant ce matin, j’ai eu un flash. Je me voyais en train de penser de plus haut… Comme si ce travail m’avait permis de me décoincer du plan mental pour arriver à réfléchir à partir de plans supérieurs. Je viens de demander à mon ami voyant et il m’a confirmé que depuis hier soir il a également senti une éclaircie au niveau mental. Toutes sortes de formes cristallisées sur le plan mental qui étaient autant de pièges nous maintenant prisonniers de ce plan ont été dégustées par le soleil de la terre…

Comme quoi les guides ne perdent pas leur temps. Tout ce boulot mis ensemble avec vos nettoyages, voilà qui fait une ras de marée et je pense que nous aurons une toute nouvelle vie quand ce sera terminé !

Concernant le pharaon doré, dans les situations que j’ai vues et qui semblent confirmées historiquement, les illuminatis sont arrivés à détrôner le pouvoir des pharaons avec de la magie noire.

Ensuite, Horemheb est arrivé au pouvoir, l’un des premiers gros illuminati… Je ne sais pas où ce situe T dans l’affaire, mais je suppose qu’il devait être un prête d’Amon, le fameux dieu reptilien qui était au coeur des rituels de magie noire. Voilà, je vais me pencher sur la suite car je ressens des attaques…

 

————————
 

Mail à Nadine 15-2-08

Je viens encore de travailler : Je te passe le début de ma recherche de l’origine du pompage… On m’emmène finalement vers une pyramide en 3D, égyptienne, et je t’y trouve à genoux tenue en laisse par sa sainteté (la reptilienne). T (son fils) est près d’elle. Je vois alors que tu es tournée vers un autre toi-même de sexe masculin : ton âme jumelle ! Il est à genoux et crie : s’il vous plaît délivrez-moi ! Ensuite je le vois tomber en poussière. Je poursuis pour voir où il se retrouve : en 2D ou en 1D sans doute. Il est dans un cachot sombre, avec un gros cobra blanc devant lui qui le surveille en permanence. C’est un pharaon et je pense que c’est lui que tu as vu auquel T devait demander pardon.

Il y a un trou au-dessus du cachot et le cobra noir entre en lui par son chakra coronal et la tête du serpent sort par son sexe. Je te vois avec une clé en or pour le sortir de là. Le yi king confirme que tu peux le faire.

Je vois toujours le Horemheb qui montre tout ça. Pour le pharaon doré, sans doute ton AJ, je pense notamment à Toutankhamon mort très jeune, qui fut remplacé par Horemheb. Peut-être que le fait de voir son masque funéraire si célèbre te rappellera quelque chose. Je te poste ci-dessous un lien où tu peux voir ce masque en milieu de page et aussi une courte biographie. Comme il était très jeune, le grand prêtre Ay et Horemheb régnaient à sa place et ont fait tout ce qu’ils voulaient, notamment réinstaurer le règne d’Amon… Au départ ils s’appelait Toutankhaton…
Ay serait-il T (le fils de la reptilienne) ?? Je pense que c’est important que tu regardes, car pour délivrer le Horemheb, c’est après avoir vu son histoire que j’ai pu y arriver.

http://www.egyptos.net/egyptos/pharaon/toutankhamon.php

—————————–
Mail de Nadine 15-2-2008

Ce n’est donc pas terminé, bon ok je le savais. De toute façon, j’ai bien compris qu’il fallait aller voir du coté de mon âme jumelle pour la suite.

Mais je te confirme déjà, je suis allée voir le site, la tête de pharaon que j’ai vue était bien cette même tête de statue dorée. Il s’agit donc sans doute de Toutankhamon… Et effectivement, la position de T qui s’excuse pourrait correspondre au traître et donc à Ay !
—————————

 

Mail de Nadine 16-2-08

Nous avons encore bossé ce matin, pour effectivement travailler à un immense cobra noir qui transperçait mon AJ, il me demandait en effet de l’aider à le délivrer. Ceci était dirigé par une personne se tenant dans l’ombre, qui s’est ensuite révélée être une bête reptile d’où est sortie une minuscule femme, pas plus haute que 50cm, ronde et “lumineuse”… Il a été très difficile de la mettre hors service, B a dû insister, elle voulait le pouvoir, etc. comme d’habitude, ça devient quasi routinier je dirais, du moins pour ce qui est des motivations de ce genre de personnage.

J’ai continué à me sentir mal après libération de mon AJ, anéantissement de la petite femme et de la bête… En fait, il s’agissait d’un grand cobra noir qui avait deux têtes, la tête transperçant mon AJ était bien morte, mais pas celle passant par moi et qui me bouffait une énergie monstre. On a vaincu.
——————————–

 

Mail à Jane et Nadine 17-2-08

Voici un extrait d’un texte qui vient juste d’être publié sur un site internet. C’est écrit par un spécialiste de la kundalini, Jean-Michel Jutge, initié dans plusieurs écoles et notamment en Inde. Cela donne à réfléchir et confirme bien notre travail actuel. Comme quoi les résultats sont déjà connus par d’autres que nous, même si les causes semblent ignorées. 

(L’extrait provient de la page : http://antahkarana.forumzen.com/l-veil-de-la-kundalini-f5/du-danger-de-la-kundalini-la-fin-dun-mythe-le-dbut-t1245.htm)
 

Revenons plus précisément sur les différentes formes d’expression que peut emprunter la kundalini. Nous avions présenté la kundalini non pas comme un type de force en particulier mais comme un processus que peut emprunter l’énergie. Et selon ce qu’est cette énergie les résultats peuvent être tout à fait différents.

Quels dangers y a t il à développer la kundalini ?

Sachons d’abord de quelle kundalini nous parlons, car elles sont de trois types :

- Celles manifestant les forces inférieures ou astrales éveillant l’esprit à la magie, la sorcellerie, ou l’occultisme. – Celles manifestant les divinités supérieures de la conscience, éveillant l’esprit à la puissance, laissant le pouvoir du serpent dévorer l’identité. Et que ces divinités soient tantriques, égyptiennes, aztèques ou autres ne change rien à l’affaire. – Et celles manifestant les forces divines ou forces créatrices éveillant l’âme à sa propre existence et au Créateur.

- Le danger des premières est la perte de la conscience et la perte de soi dans des sphères que l’esprit ne saura gérer, pouvant entraîner dans les cas extrêmes, folie et suicide. Ou bien le développement hypertrophique de l’ego par la mise à disposition de pouvoirs servant l’individu et les entités associées entraînant manipulation, mensonge, mégalomanie, déviation sexuelle etc.…

- Le danger des secondes est l’étouffement de l’âme au profit du développement de l’esprit par la prise en possession des dieux qui se nourriront de la personnalité et de l’ego pour asseoir leurs pouvoirs à travers par exemple un prêtre, un religieux, un dévot, un gourou, un disciple, ou tout individu qui aura choisi de s’abandonner à ces forces. Jusqu’à ce que l’individu, ayant disparu, n’incarne plus que les forces et leurs dieux tenant le vital et la conscience par la béatitude et le pouvoir.
On rencontre encore beaucoup à l’heure actuelle de telles puissances qui prennent le visage de la spiritualité et ont su se répandre sur la planète.

- Le danger des troisièmes est la déstructuration de nos cristallisations, la perte de nos croyances, la confrontation à la réalité de la vie et de soi qui, dépouillé de son illusion, oblige à avancer sans cesse vers plus de vérité, de sagesse, de liberté et d’éternité dans une confrontation permanente à ce qui constitue son antithèse, la présence des pouvoirs inférieurs. Mais il n’y a pas plus de danger à vivre cette confrontation qu’à ne pas la vivre, car nous sommes déjà mortels, maladifs, ignorants, et cette confrontation n’est que l’émergence, la percée, l’échappée hors de cette obscurité. Si la Kundalini nous déstabilise alors, c’est que nous étions déjà instables. Sans elle, cette instabilité se serait révélée autrement, au travers d’une maladie, d’une psychose, ou autre. La faute n’en incombe pas à la Kundalini mais à notre nature. Elle n’agit que comme révélatrice de notre réalité, décuplant notre nature joyeuse ou notre nature dépressive selon le cas. Mais aucune fatalité en cela. Les deux premiers types de kundalini sont commandés par le pouvoir du serpent, à la fois symbole et réalité inhérente à ces forces. L’esprit Divin commande au troisième type.

 

 

——————————

 


Articles par dates

juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann