6) Configuration de la « bête » (suite)

Comme suite aux données que nous avons perçues, ma collaboratrice et moi, je propose quelques informations supplémentaires qui viennent étayer ces recherches de première importance.

Il est dit dans la mythologie scandinave (voir article 3) de cette page) que le serpent géant englobe la terre et aussi que le dragon habite sous terre, détenteur d’un trésor. Il est évident que ce trésor n’est autre que nos pouvoirs d’âmes non scindées.

En effet, dans les manuscrits de Nag Hammadi, l’Evangile et les Actes de Thomas contiennent des enseignements allégoriques qui nous apportent des confirmations pour le moins étonnantes en rapport avec les découvertes effectuées durant ce travail toujours en cours.

Les recherches m’ont menée vers ces Actes de Thomas, à la suite d’une liste des couleurs des chakras que j’ai trouvée sur un site. Il se fait qu’en visualisant ce dragon, j’y ai découvert une boule d’or au niveau du chakra de la gorge, une lumière étincellante au niveau du chakra coronal et ma collaboratrice a quant à elle travaillé sur des boules de nacre qu’elle ressentait comme étant composées de l’essence des âmes jumelles.

Quel ne fut pas mon étonnement lorsque j’ai trouvé dans la liste, en guise de couleur du dixième chakra, la couleur perle nacrée, avec le commentaire suivant : 10° chakra: la couleur de ce chakra est le perle nacré. Il est en charge de l’équilibre masculin/féminin. Quand ce chakra est équilibré, il est très aisé d’être en bonne santé et connecté à son âme.

Ensuite en guise de douzième chakra : 12° chakra: la couleur de ce chakra est l’or miroitant. Il nous connecte à la conscience christique. Cette énergie connecte, ensemble, tous les types d’énergie.

J’ajoute qu’au début de son travail conscient dans ce domaine, ma soeur spirituelle a travaillé sur la couleur verte associée au violet, sans que ni elle ni moi ne sachions à quoi correspondaient ces couleurs, si ce n’est que des âmes jumelles étaient séparées par des ondes de formes qui avaient ces couleurs. Ce n’est qu’à présent en lisant cette liste que j’en déduis qu’il s’agit des pouvoirs du huitième chakra, car on peut lire dans la liste : 8° chakra: la couleur de ce chakra est le vert émeraude et le violet. Il est le premier des chakras supérieurs et connu comme étant l’Étoile de l’âme. On pourrait l’appeler le siège de l’existence.

Vous pouvez consulter la liste complète sur :

http://www.chm.be/couleurs/chakra.htm
 

Les explications nous sont données après coup et nous avons ainsi la satisfaction de constater qu’il ne s’agit pas d’avancées menées par notre imagination, mais de faits qui correspondent à des réalités supérieures avérées.

En continuant les recherches sur la couleur perle, voici que je découvre donc un « Hymne à la Perle » qui nous vient des Actes de Thomas, dans un extrait d’un manuscrit gnostique de Nag Hammadi. Il s’agit d’un Hymne que Thomas, apôtre de Jésus envoyé en mission en Inde, a dit à des prisonniers, lorsqu’il fut arrêté pour des actions de « sorcellerie » par les règnants en place.

Le texte intégral peut être consulté sur la page :

http://www.lechampdumidrash.net/articles.php?lng=fr&pg=187

Il faut savoir que Thomas est l’un des 12 apôtres du Christ des plus populaires à cause de son surnom « Dydime » signifiant jumeau. Selon la tradition ancienne, Thomas aurait été le jumeau spirituel de Jésus et aurait alors eu accès à des enseignements secrets.
 

Voici l’extrait intitulé « Hymne à l’âme » (108-113) qui vaut le détour, pour le nombre de correspondances que nous y trouvons avec nos travaux et les recherches développées en ce moment même. (L’ensemble de ce texte mérite d’être souligné, je n’ai mis en gras que de courts extraits des plus évocateurs)
 

1. “ Quand j’était un petit enfant sans parole dans le palais de mon père,
2. me délassant dans la richesse et le luxe de mes nourriciers,
3. loin de l’Orient ma patrie, après m’avoir muni de provisions de voyage, mes parents m’envoyèrent;
4. de la richesse de ces trésors qu’ils avaient ils composèrent un fardeau
5. à la fois grand et léger, pour que je pusse le porter seul :
6. de l’or de Beth-Ellaye (S), et de l’argent de Gazak la grande (S)
7. et des chalcédoines de l’Inde et des perles de Beth-Kashan (S) –
8. et ils me donnèrent une armure de diamant qui peut briser le fer.
9. Et ils m’enlevèrent (S) la robe ornée de gemmes, parsemée d’or, qu’ils m’avaient faite dans leur affection,
10. et cette robe était de couleur jaune, faite pour ma taille.
11. Et ils firent un accord avec moi et, l’ayant gravé dans mon esprit pour que je ne l’oublie pas (S), ils me dirent :
12/13.
“Si, étant descendu en Egypte, tu en rapportes l’unique perle qui est là-bas près du dragon dévorant,
14. tu revêtiras de nouveau le vêtement orné de gemmes et la robe qui repose sur elle,
15. et tu deviendras avec ton frère, qui est proche de nous en autorité, héritier dans notre royaume (S).”
109.16. Je partis donc de l’Orient sur une route pénible et dangereuse avec deux guides ;
17. Je n’avais pas l’expérience de cette route.
18. Etant passé le long des frontières des Mosani où est le lieu de résidence des marchands de l’Orient,
19. j’arrivais dans le pays des Babyloniens.
20. Une fois entré en Egypte, mes guides qui avaient fait route avec moi me quittèrent.
21. Je m’élançai le plus droit possible vers le dragon et m’installai près de sa tanière,
22. guettant le moment où il tomberait dans le sommeil et dormirait, pour que je lui enlève ma perle.
23. Comme j’étais seul, je me rendis étranger quand à l’aspect et je parus un étranger à ceux qui habitaient avec moi.
24. Je vis là mon parent venu d’Orient, un homme libre,
25. un jeune homme gracieux et beau,
26. fils de princes. Il vint à moi et fut avec moi,
27. et je l’eus comme compagnon et je fis de lui mon ami et le participant de mon voyage.
28. Je le mis en garde à l’égard des Egyptiens, de veiller à ne pas participer à leurs impuretés.
29. Je revêtis leurs vêtements pour ne pas les étonner comme venu de l’extérieur,
30. en vue de la prise de la perle, et pour que les Egyptiens ne réveillent pas le dragon contre moi.
31. Mais je ne sais par quelle cause ils apprirent que je n’étais pas de leur pays
32. et par ruse ils mélangèrent pour moi une tromperie, et je mangeai de leur nourriture.
33. Je ne sus plus que j’étais fils de roi et je fus l’esclave de leur roi.
34. J’oubliai (S) aussi au sujet de la perle, pour laquelle mes parents m’avaient envoyé,
35. et, par la lourdeur de leur nourriture, je tombai dans un profond sommeil.
110. 36. Tandis qu’il m’arrivait ces choses, mes parents en prirent connaissance et eurent de la peine pour moi.
37. Il fut proclamé une proclamation dans tout notre royaume pour que tous se rejoignissent à nos portes.
38. Et alors les rois des Parthes et les gens en office et les princes d’Orient
39. prirent une décision à mon sujet, que je ne fusse pas abandonné (S) en Egypte.
40. Les chefs m’écrivirent une lettre où ils me signifiaient ceci :
41. “De la part de ton père, le roi des rois, et de ta mère qui règne en Orient
42. et de ton frère qui est second en autorité après nous ; à toi notre fils en Egypte, paix !
43. Lève-toi et réveille-toi du sommeil et écoute les paroles de cette lettre.
44. Rappelle-toi que tu es fils de roi : tu t’es introduit peu à peu sous un joug d’esclave.
45. Rappelle-toi la perle pour laquelle tu as été envoyé en Egypte.
46. Rappelle-toi ton vêtement parsemé d’or et la splendide toge
47. que tu dois porter et de laquelle tu dois être orné, afin que ton nom soit lu dans le livre de la vie
48. et que toi avec ton frère, notre héritier du trône, tu deviennes héritier dans notre royaume.”
111. 49/50. Ma lettre est une lettre que le roi a scellée de sa propre main droite pour la garder des méchants, les enfants de Babel, et des démons sauvages de Sarbug.
51.
52. elle vola et aborda près de moi, et ne fut plus que discours.>
53/54. Et moi, à la voix de cette lettre, et à la sensation de cette lettre, je sortis du sommeil et, l’ayant prise, je la baisai et je la lus ;
55. elle était écrite concernant ce qui avait été gravé dans mon coeur.
56. Et je me souvins sur le champ que j’étais le fils de rois et que ma naissance libre aspirait à son origine.
57. Je me souvins aussi de la perle pour laquelle j’avais été envoyé en Egypte.
58/60.
Et je commençai d’user de charmes contre le terrible serpent et je le plongeai dans le sommeil (S), ayant prononcé sur lui le nom de mon père.
61. Ayant ravi la perle, je m’apprêtai à rentrer en la rapportant à mes parents.
62. Et je me dépouillai du sale vêtement et je le laissai dans leur pays ;
63. et je dirigeai droit ma route vers la lumière de ma patrie à l’Orient,
64. et je trouvai sur la route la lettre qui m’avait réveillé (S).
65. Cette lettre, comme usant d’une voix, m’avait réveillé dans mon sommeil, et elle me guida par sa lumière.
66. Il y avait des moments où le vêtement royal de soie brillait devant mes yeux.
67/68. Tandis que l’affection de cette lettre me conduisait et me tirait, je passai le long de Sarbug
69. et, ayant laissé sur ma gauche Babylone,
70. j’arrivai à la grande Maishan, port de marchands,
71. qui se trouve sur le bord de la mer.
72.
73. de Ramtha et Reken mes parents les avaient envoyées ici
74. par la main de leurs trésoriers à qui ils les confièrent à cause de leur fidélité.>
112. 75. Mais je ne me rappelai pas ma splendeur d’autrefois : car j’étais encore enfant et tout à fait jeune quand je laissai cette robe dans le palais de mon père.
76. Et soudainement, quand je vis le vêtement rendu pareil à moi comme si ç’avait été dans un miroir,
77. je me vis tout entier sur le vêtement et par lui je me reconnus et je me vis,
78. que nous avions été divisés en deux parts, bien qu’appartenant au même sujet, et que de nouveau nous étions un par une seule forme.
79. Davantage les trésoriers eux-mêmes qui avaient apporté le vêtement, je les voyais deux,
80. mais il n’y avait qu’une seule forme pour les deux, un seul symbole royal était marqué dans les deux.
81. Ils avaient entre les mains l’argent et la richesse, et il me rendaient de l’honneur.
82. Et le très joli vêtement qui avait été diversement orné de couleurs brillantes,
83. d’or et de pierres précieuses et de perles d’une belle eau,
84. il était aussi achevé conformément à sa sublimité (céleste),
85. et toutes ses coutures étaient assurées par des agrafes de diamants ;
86. et l’image du roi des rois était peinte partout complètement sur le vêtement,
87. et des pierres de saphir avaient été fixées convenablement dans sa partie haute.
113. 88. Je vis en outre que, dans tout ce vêtement, des mouvements de connaissance étaient envoyés au dehors,
89. et qu’il était prêt à prendre parole.
90. Et je l’entendis, tandis qu’il parlait :
91. “J’appartiens au plus vaillant de tous les hommes à cause duquel j’ai été élevé (S) près du père lui-même ;
92. et j’ai perçu sa stature.”
93. Et tous ses mouvements royaux se reposèrent sur moi, tandis que le mouvement crut vers l’impulsion de ce mouvement ,
94. et, dans la main de ses donateurs (S), il faisait hâte pour que je le reçusse.
95. Et moi, le désir me prit d’aller à sa rencontre et de le recevoir,
96. et je m’étendis et le reçus, je m’ornai de la beauté de ses couleurs (S),
97. et je m’enveloppai entièrement de la toge royale, excellant en beauté.
98. Et, quand je me fus revêtu, je montai jusqu’à la place de la paix et de la révérence.
99. Et, ayant incliné la tête, j’adorai la splendeur de mon Père qui m’avait envoyé ce vêtement,
100. parce que j’avais accompli son commandement et lui pareillement avait accompli ce qu’il avait promis.
101. Et, aux portes du palais qui existait depuis le début, je me mêlai à ses princes (S) ;
102. et il se réjouit à ma vue et il me reçut avec lui dans le palais.-
103. Et tous ses sujets le chantent avec des voix suaves.
104. Il me promit qu’avec lui je serais envoyé aux portes du roi,
105. afin qu’avec mes dons et avec la perle nous parussions ensemble devant le roi. ”

 

Le palais du Père, la liberté retrouvée après la mise en esclavage, les méfaits commis en Egypte, le réveil après le sommeil, le vêtement qui est l’allusion à la division de l’âme, effective dans le monde des apparences, les joyaux retrouvés ainsi que la paix après avoir réintégré le vêtement, les princes qui sont déjà libérés et attendent dans le palais du Père, etc… que d’évocations à ce cheminement qui illustre le lent éveil à la prise de conscience de notre divinité après avoir retrouvé la Perle et l’avoir reprise au serpent-dragon.

Merci encore à nos guides de nous apporter autant d’éclaircissements.

D’autres shamans sont en ce moment même confrontés consciemment à ce dragon, comme quoi le travail semble effectivement organisé par le front invisible qui nous inspire et la Source qui a décidé la réunification des âmes jumelles. Ce travail n’étant pas terminé, à chacun d’effectuer le maximum au mieux de ses possibilités, car le dragon n’est pas une mince affaire, cela va de soi. Il a toujours ses défenseurs, puisque c’est lui qui permet à l’immense vortex « serpent » de puiser notre énergie afin d’entretenir la Matrice prison. 
 


Articles par dates

mai 2009
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann