5) Observations sur la configuration de la « bête »

Bien que j’y sois accoutumée, la coordination des guides qui nous inspirent ne cesse de m’étonner.

Il y a quelques années d’ici, alors que je posais des questions sur l’Egypte ancienne, la réponse fut que je trouverais bien plus d’informations intéressantes dans la mythologie scandinave que dans les religions égyptiennes. Ayant finalement trouvé très peu d’informations à l’époque sur cette mythologie nordique, je fus légèrement déçue. 

Dernièrement, cette remarque m’est revenue en tête et j’ai donc mené quelques investigations un peu plus poussées, ce qui a donné lieu à l’article que j’ai présenté ci-dessous, en 3, à ce sujet. J’ai compris qu’à l’époque, n’ayant pas encore visité les dimensions inférieures, je n’étais pas en mesure de saisir que le peu d’informations disponibles étaient en réalité essentielles.

J’ai enfin pu comprendre dernièrement que cette mythologie contenait des données qui présentent un sens global que je n’ai pas encore trouvé ailleurs et certainement pas dans les religions égyptiennes que j’ai eu le loisir de parcourir d’autre part, notamment dans le cadre de mon vécu de vies passées dans cette civilisation. Les religions et croyances égyptiennes se sont avérées un concentré de magies plus que douteuses, sous l’emprise des dominateurs, au point où ceux qui voulaient s’en sortir ou aider l’humanité à progresser vers sa libération, n’avaient d’autre choix que de jouer le jeu des forces obscures, dans l’espoir de les prendre à leurs propres pièges des millénaires plus tard. Je reviendrai sur ces considérations dans des articles ultérieurs.

Pour l’heure, je constate donc encore la coordination des guides et je tenais à en faire part à ceux qui sont en mesure de comprendre les enjeux en cours. Ma soeur spirituelle et moi sommes en effet tombées de plein pied au coeur du coeur de « la bête », sur laquelle repose l’arbre de la Matrice-prison. C’était prévisible en astrologie, vu la position de Pluton encadré par les Lunes Noires, recevant un trigone de Saturne, celui-ci étant maître du Capricorne (où se situent Pluton et les Lunes Noires). Saturne étant le régent du karma, ce genre de configuration laissait supposer un gros règlement de compte « karmique » pour les forces les plus obscures. Je témoignerai sans doute plus en détail du vécu lorsque le moment sera venu de pouvoir en parler, cependant je poursuis ici les exposés de mes hypothèses théoriques.

Pluton a été la planète où certaines manipulations génétiques de taille se sont effectivement déroulées. En astrologie, Pluton symbolise la dimension la plus basse, la réalité subatomique, tout comme la génétique en général. Pluton symbolise donc le coeur même de la manipulation génétique. Pluton est maître du Scorpion, le signe où nous trouvons la constellation du Dragon. En ce moment, avec le Soleil en Taureau, la Terre se situe dans la constellation du Scorpion, en alignement avec la constellation du Dragon. L’astrologie sert décidément de repère toujours intéressant dans ce travail.

Aux fins fonds de la première dimension de notre Matrice-prison, se situe un énorme dragon noir. C’est ce dragon que je nomme « la bête », car il s’avère que ce dragon est le point central, crucial, sur lequel toute la Matrice-prison repose. Ce dragon noir a été configuré par les reptiliens d’origine, pour servir de « matrice génétique » en première dimension. Cette matrice génétique a servi de base à la création des Musgirs (dragons noirs ailés) et les reptiliens se sont configurés eux-mêmes sur la base de cette matrice génétique, tout en incorporant au fil du temps des gènes et autres attributs de « géants » (voir l’article 3 sur la mythologie nordique ci-dessous) afin de se rendre « humanoïdes » et pouvoir élever leur configuration animale au rang de l’humanoïde.

En travaillant à ce dragon originel, nous constatons que ce dragon est soutenu par les attributs de personnes qui sont en ce moment dans le processus de fusion avec leur âme jumelle. Comme je l’explique par ailleurs, la fusion est l’opération par laquelle les deux pôles opposés retrouvent leur état originel non scindé. Progressivement, cette opération de fusion prive donc d’alimentation les données draconiques qui étaient nourries par l’énergie des êtres scindés. C’est grâce à ce phénomène que nous nous retrouvons face à la « bête » et que nous pouvons constater dans la configuration même de celle-ci qu’elle est en réalité animée par nos attributs. Ses chakras sont composés des énergies d’êtres scindés, des âmes jumelles emprisonnées aux endroits des chakras du dragon noir. Le travail est toujours en cours et ce moment de Pleine Lune rend bien visible ce processus de récupération de ce qui nous a été volé.

Ce que je déduis à l’heure actuelle des divers constats, c’est que les reptiliens sont devenus de plus en plus humanoïdes à force de vampiriser les attributs des « géants » c’est-à-dire des races humanoïdes qui étaient originellement plus haut placées dans les réalisations de la conscience. Les reptiliens ont finalement réussi à créer des corps tels que nous les connaissons, qui sont une mixture de données génétiques reptiliennes et de gênes humanoïdes, se donnant ainsi la possibilité de s’incarner eux-mêmes dans des corps de plus en plus humanoïdes, tout en gardant les attributs de la conscience compulsive d’un ego délimité centré sur soi.

Il y a donc eu de nombreuses manipulations génétiques, mais également toute la série de rituels « magiques » qui ne sont en fait que de la technologie créatrice, lorsqu’on connaît la configuration d’une Matrice. La notion de « magie » provient uniquement des airs de mystère qu’ils ont voulu donner à ces pratiques. Le fait que les résultats soient inconscients leur permettait en effet d’entourer ces pratiques d’une aura « mystique » qui était surtout de la mystification pour l’ignorant qui s’y laissait prendre. Ces pratiques leur ont permis d’amalgamer au fur et à mesure, comme dans le cadre d’une préparation culinaire particulièrement élaborée, des ingrédients de plus en plus savoureux, telles les énergies déployées par les êtres évolués qu’ils ont réussi à prendre au piège dans la Matrice-prison. Le cycle des réincarnations était une trouvaille pour le moins astucieuse, car cela permettait à ces pratiques « magiques » de se renforcer de vie en vie, en vampirisant de plus en plus au fil des vies successives, les attributs des âmes scindées.

Par l’effet des rituels, La « magie » porte ses effets en seconde dimension. La seconde dimension est celle de la conscience animale, celle des commandes automatisées qui ont été implantées pour servir de programmation au comportement des animaux. Chez l’homme en 3D cette programmation est rendue inconsciente en faveur de l’activation du mental discriminateur. Mais les pratiques « magiques » (comprenant les religions destinées à la masse), constituent une nouvelle programmation de ce mental animal instinctif, dans des buts précis. Selon les rituels employés, les buts peuvent être divergents. Cependant ils ont la caractéristique commune de transformer l’ADN, parce que, à partir de la seconde dimension, en donnant des « ordres » à la programmation animale, ces ordres passent à la première dimension qui est celle où nos gênes sont configurés.

C’est de cette manière que les entités qui sévissent en première dimension sont nourries, c’est-à-dire configurées par les pratiques magiques, avec les acquis des êtres incarnés. Le fait de participer à des rituels avec la ferveur qui est nécessaire, produit ainsi toutes sortes de conséquences, comme la possibilité de donner des pouvoirs divers et variés à des entités qui sont conscientes en ces dimensions. C’est la raison pour laquelle les mages noirs se construisent des doubles conscients en ces dimensions afin de pouvoir se renforcer au fil des rituels desquels ils profitent. Ils veillent à soumettre des êtres vivants en 3D et ensuite à se situer en bout de course de la réception de l’énergie et donc des pouvoirs des victimes (consentantes ou non).

Le dragon noir, cette matrice génétique originelle des reptiles qui a été placée à la base de la première dimension, est donc automatiquement nourri par les rituels quels qu’ils soient et toutes les magies se dirigent nécessairement vers lui, même si les intentions diffèrent, car notre Matrice-prison elle-même repose sur cette fondation. Il en découle que les rituels transforment donc, au fil du temps, la matrice génétique de l’humanité entière et l’ensemble de la Matrice-prison par le même procédé.

Les mages noirs et autres entités noires intermédiaires sont toutes forcément rattachées à ce dragon. Celui-ci est donc en quelque sorte le père et la mère génétique de tous les reptiliens et par la suite des humanoïdes qui ont été configurés dans notre matrice, car la base génétique draconique les tient reliés à lui.

La difficulté pour les ex-reptiliens incarnés en humains c’est qu’ils sont particulièrement attachés à cet univers, puisque c’est en quelque sorte le leur. Si tant est que le vol génétique et énergétique puisse être considéré comme acceptable, on pourrait dire que la création de notre Matrice-prison constitue une avancée dans leurs recherches de créations, puisqu’ils ont réussi à élever leur niveau de conscience et à avoir accès à la conscience supra mentale, au moyen de la vampirisation des acquis des créatures plus évoluées. Et il en va de même pour les âmes capturées qui se sont prises à croire à ce jeu et qui se retrouvent dans des dimensions miroirs paradisiaques.

Les reptiliens se sont pour la plupart retirés à l’heure actuelle, excepté ceux qui ont voulu participer à l’opération de réparation, telle que la reptilienne à laquelle j’ai eu affaire. Dans son cas, elle était devenue tellement « humaine » et flottant dans ses « paradis » usurpés, qu’elle n’aurait pas pu concevoir à quel point elle avait pu nuire à d’autres êtres pour en arriver là. Elle était d’autre part tellement rattachée à ce dragon noir, qu’elle ne pouvait se libérer elle-même. C’est pourquoi les guides l’ont maintenue dans l’inconscience de l’origine de ses pouvoirs fabuleux, tout en permettant à des personnes en éveil de travailler à la réparation.

Les êtres qui semblent malheureusement les plus activement néfastes à l’heure actuelle sont en fait des victimes des reptiliens d’origine et ils n’ont pas d’autre choix que de se réveiller par leurs propres moyens.  Je pense notamment à ceux qui sont dans des sectes dont les sphères du pouvoir mondial s’imprègnent encore largement. D’autres races ETs sont à l’oeuvre également ce qui ne facilite pas la tâche. Mais quoi qu’il en soit, nous avançons au moins dans nos connaissances. Ces découvertes et la possibilité d’y travailler nous permettent de nous réjouir, même si le chemin est encore long, nous semblons sur la voie effective de la libération.   
 

Afin de rendre un hommage à ceux qui nous aident dans l’invisible, je n’entrerai pas dans les détails ici, mais je voudrais apporter quelques précisions concernant les pyramides que j’ai vues en nombre considérable en deuxième dimension. Lors des débuts des travaux entrepris dans les dimensions inférieures, j’ai assisté à une opération, longue et minutieuse, menée par les guides, dans la deuxième dimension. Afin de pouvoir libérer l’emprisonnement à ce niveau, il fallait que la grande pyramide d’Egypte soit repositionnée.

Dans cette seconde dimension j’ai vu une machinerie, comme un gigantesque mécanisme d’horloge, qui s’est mise en mouvement très lentement et l’orientation de la pyramide a subi un décalage, ce qui a pris des heures et des heures de manoeuvres hyper précises. J’ignore de combien de degrés elle a été déplacée, mais le résultat fut que l’accès à la seconde dimension et ensuite à la première a ainsi été ouvert. Cette opération est une des raisons qui permet que la réparation soit en ce moment rendue possible, car les manipulateurs qui se sont basés sur la magie égyptienne (découlant de l’Atlantide) étaient parvenus à fermer ces dimensions, à les rendre inaccessibles, afin de sceller leurs travaux le plus solidement possible.

Les ondes de formes, placées en des points stratégiques de la planète, permettent en effet de manoeuvrer sur l’accès entre les dimensions. Cette opération menée par les guides a donc permis la mise en route de la récupération de nos pouvoirs et de nos énergies volées. Merci à ces « géants » qui veillent toujours et qui nous prêtent main forte.

 


Articles par dates

mai 2009
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann