1) Le Pourquoi de ces Recherches

Les textes qui sont publiés notamment dans la section V.I.T.R.I.O.L. pourraient étonner, voire effrayer certains lecteurs. Ce sont bien là pourtant les étapes qu’il m’a été donné de traverser pour retrouver la libération de notre matrice. Cette matrice s’est révélée au fur et à mesure de mes découvertes comme une véritable prison, et ce dans toutes les dimensions qui y sont représentées.

Dans cette section des « Recherches en Cours » je propose des informations qui illustrent mes propos, à partir d’autres sources que le vécu dont je témoigne. Les lecteurs qui seraient surpris par mes témoignages sont invités à étendre leur terrain d’investigations par leurs propores moyens également. Les moteurs de recherches sont d’excellents outils à la disposition de tous. C’est pourquoi je limite ici les intervenants qui pourraient encore contribuer à certaines illustrations.

Je présuppose dans mes écrits que les lecteurs sont « au courant » des données « conspirationistes » en général, qu’il possèdent d’autre part un discernement suffisant pour avoir compris que les sites spiritualistes sont pour la plupart infiltrés par les forces contrôlantes de la matrice. Les documents que je propose dans les divers Billets et les autres articles de la présente rubrique sont ceux qui me paraissent essentiels à l’heure actuelle dans cette optique de délivrance de la matrice-prison, permettant de synthétiser les données disponibles.

Au sortir de la prison, c’est bien la liberté souveraine qui nous attend. Le danger n’est qu’une illusion et la peur est implantée par les manipulateurs de la matrice. Ce sont donc des croyances dont il faut s’affranchir et dont notre être relié à la Source n’a aucun mal de se libérer, à partir du moment où il le décide vraiment.

Je poste ici à la suite mon premier témoignage, rédigé en mars 2008, au moment où je venais de comprendre depuis quelques mois que j’avais affaire aux dimensions inférieures dans la confrontation décrite. Je propose ce texte qui était une première synthèse, incomplète, afin d’expliquer dans les grandes lignes les raisons des recherches entreprises. La rubrique V.I.T.R.I.O.L. étant quant à elle destinée à la description détaillée des situations vécues lors de cette découverte.
 

(Rédigé à partir du 8 mars 2008) 

Comme je l’ai relaté précédemment, la conscience des autres plans est plus ou moins aisée pour moi, grâce à une longue pratique dans ces domaines. Il y a quelques mois, après une réinstallation dans un autre pays, j’ai été dans l’obligation d’aller visiter les frontières d’autres plans cette fois, qui m’ont – enfin – permis de remettre un peu d’ordre dans mes connaissances à ce sujet.

Auparavant, j’avais de larges aperçus d’autres plans, mais j’étais dans l’incapacité de les situer avec précision, vers le haut ou vers le bas, ou d’une autre manière. Savoir (intellectuellement) si j’étais dans telle ou telle dimension m’était inconnu. J’avais trouvé la différence entre le cosmos intérieur et le cosmos extérieur. Grande trouvaille pour moi, car le cosmos intérieur est celui qui permet de trouver son centre, là où l’être se situe vraiment et qui permet par la suite de regarder à l’extérieur (dans le monde manifesté) et de se situer à partir de ce centre. J’ai décrit comment on peut trouver ce centre, via le chakra du coeur, qui est comme un entonnoir à traverser pour se retrouver dans le cosmos intérieur. (Voir l’article concernant “la roue”).

Le problème étant que le vocabulaire est très varié d’après les différents auteurs qui apportent l’éclairage de leurs expériences ou de leurs visions, j’ai dû trouver des références moi-même et mes connaissances sont toujours incomplètes à ce jour. Néanmoins, je pense que mes guides m’ont poussée à effectuer un débroussaillage des plus intéressants.

Il faut savoir que si l’humain ne parvient pas à se balader de plan en plan, c’est pour la simple raison qu’il y possède des corps (vibratoirement en résonance avec ceux-ci) qui y sont bloqués dans la cécité. Et la cécité c’est peu dire pour certains plans dont j’ai eu la primeur de visites extrêmement difficiles, bien contre ma volonté dans les débuts, car je n’avais pas la moindre notion de ce que je visitais… Quand on parle de prison dimensionnelle, le terme est bien exact, mais on oublie souvent d’insister sur le fait qu’une prison est pleine de geôliers et de tortionnaires qui prennent un malin plaisir à vous soumettre afin de mieux vous emprisonner.

Dans la dualité du bourreau et de la victime, je suis sans conteste une victime et je précise que les vrais chercheurs à l’heure actuelle sont quasi tous dans ce cas, car les bourreaux sont ceux qui nourrissent leur plans aux moyen de l’énergie des victimes, étant eux-mêmes coupés de la Source. Ils ont perdu le fil du cosmos intérieur et pensent qu’ils ne pourront “survivre” que via le cosmos extérieur qui est leur seule réalité. Bref, quelles que soient leurs raisons, il est un fait certain, c’est que la grande majorité de l’humanité est victime et que pour se libérer de la prison de ce plan en 3D, il faut simultanément se libérer des autres plans ! Le tout formant une matrice dont nous sommes prisonniers, avec l’entièreté de notre être manifesté, à savoir un grand nombre de “corps” sur divers plans, dans une seule matrice.

Dans notre matrice, il n’y a pas que des prisons de souffrance, heureusement. Certains qui se sont adonnés à des pratiques bouddhistes par exemple, ont pu développer des qualités spirituelles qui font qu’ils se situent dans un état élevé sur le plan bouddhique, où ils possèdent un corps qui peut grandement inspirer leur réalité en 3D. Mais même ce plan bouddhique a été infiltré et se voit pompé de son énergie par les entités qui ont réussi à monter jusque là, au moyen de la spiritualité des humains en recherche sincère. Inutile de revenir sur les pratiques louches des bouddhistes, si vous n’êtes pas au courant, vous pourrez trouver des informations à ce sujet sur la toile. Mais une conclusion s’impose, à savoir que la mort et l’éventuel retour sur un de ces plans élevés ne signifient pas une libération pour un être de notre matrice, car il sera toujours obligé de se réincarner, en vue de sa libération totale.

La libération totale, c’est la réintégration en toute conscience de notre centre dans le cosmos intérieur, avec l’ensemble de l’expérience effectuée par tous les corps sur tous les plans de cette matrice. C’est pourquoi, à l’heure actuelle, se tourner vers le bouddhisme ou autre moyen spirituel qui “élève”, constitue quasi une perte de temps. En effet, le moment du retour en conscience a été décidé par la grande Source principale, Source de toutes les sources et c’est pourquoi il a mis au point un stratagème que même les entités intrusives les plus virulentes ne pourront contourner. J’y reviens plus bas. Ce qu’il faut savoir c’est que c’est d’ici en 3D que l’opération du retour doit s’effectuer, pour une raison très précise, c’est que les deux plans qui se situent en dessous, à savoir la 2D et la 1D sont ceux sur lesquels nos corps sont dans un état pitoyable de prisonniers, vampirisés jusqu’à l’extrême.

Lorsque j’ai contacté ces plans, j’ai vraiment cru que j’arrivais en “enfer”, tellement le spectacle était hideux. Comme référence, j’ai finalement trouvé des explications, qui me semblent les plus proches de la réalité de mon vécu, dans les livres d’Anton Parks, là où il dessine le kur gal et le kur bala (voir l’article ci-dessus). En effet, après “descente” dans ces mondes, je me suis quelques fois retrouvée nez à nez avec des dragons noirs, qui, d’après la description de cet auteur sont appelés des Musgir.

L’épopée qui m’a menée jusqu’à ces niveaux fut très complexe, je dirais pour résumer que j’ai procédé suite à une nécessité que je ne pouvais pas éluder. Je sentais un pompage tellement important de mon énergie, que je n’ai eu d’autre choix que d’en suivre le fil jusqu’à son origine. Ce fil m’a amenée sur un plan que j’ai d’abord pris pour la 4D, mais plus tard, il m’a paru évident qu’il s’agissait de la 2D, car lorsque je poursuivais encore le fil, je suis arrivée dans un univers conique, noir de chez noir, où j’étais aux prises avec des êtres qui m’avaient rituellement offerte à leurs monstres, depuis des millénaires.

Les corps que j’y ai trouvés sont ce qu’on nomme les doubles ou les ombres. Quoi qu’il en soit, mon double de ce plan en 1D était en très mauvaise posture. Je me suis laissée aller aux indications de mes guides et en concentrant l’énergie du coeur sur ces situations de mon double en mauvaise posture, j’ai pu le libérer et le transmuter, en quelques semaines de travail intense. Réveillée en pleine nuit, je n’avais pas le moindre répit et j’ai vraiment cru que je vivais un cauchemar ou un début de démence, jusqu’à ce que je commence à trouver des repères, comme le fait que je me situais en 1D plutôt qu’en “enfer”, etc.

La 2D consiste en un monde un peu plus coloré, mais très uniforme aussi, rempli à ras bord de pyramides notamment. Un tas de temples, et d’édifices existants en 3D s’y trouvent également. Les pyramides ne sont absolument pas nécessaires pour l’évolution d’une planète et si des réalignements ou autres contorsions sont nécessaires en ce moment, c’est parce que ces structures ont été édifiées par les entités intrusives en 2D pour mieux contrôler la 3D. Ce qui en découle, c’est que la 4D est aussi infestée par ces pyramides, activées à partir de la 2D… et ainsi de suite.

Effectuer des rituels dans une pyramide en 3D selon les modes de ces entités, consiste à emprisonner nos corps de 2D dans les pyramides qui y correspondent, afin de mieux pouvoir les pomper en 1D là où l’origine du pompage est mise en place par les entités les plus virulentes. Et comme le dit très bien Anton Parks, ceux qui tiennent la 1D, tiennent toute la 3D ! Du temps de cet auteur, la 1D n’était fréquentée que par les Musgir et les gargouilles apparemment. Mais à l’heure actuelle, grâce aux mégatonnes de sang et d’énergie sexuelle vampirisée, les autres reptiles et entités intrusives ont trouvé le moyen de s’y frayer des domiciles d’où ils observent le monde et le dirigent. Lorsque j’ai “débarqué” la première fois en conscience dans cet univers, je me suis vue immergée dans une mer de sang… pour dire que ce fut une expérience joyeuse !

Au fil du travail, j’ai trouvé quantité de situations de mon double, car il a été malmené depuis des millénaires et victime d’une série impressionnante de rituels afin de servir de garde manger toujours renouvelé par les nouvelles vies et l’énergie positive émise en 3D (et au-delà). Des initiations tantriques datant de fort longtemps servaient à alimenter des reptiles, avec leurs clubs de serpents qu’ils ont créés et entretenus depuis tout ce temps. Ceux qui pratiquent le tantrisme des cobras doivent donc savoir que celui-ci mène vers des univers parallèles en dehors de la matrice originelle, nourrissant des “dieux” et autres entités de “lumière”… vampiriques de la matrice prison.

Les illuminatis qui ont opéré depuis l’Atlantide et l’Egypte ont détourné tout ce qui était possible et ont enfoncé l’humanité via toutes les religions, les musiques, les arts, les aliments et j’en passe et des meilleures. Et le seul moyen pour délivrer la 3D, c’est de libérer la 1D.

Après quelques semaines de ce travail acharné, en lisant des textes d’alchimie publiés sur le net, il m’est apparu comme une évidence, que l’oeuvre au noir n’était autre que cette descente en soi, dans le noir le plus noir, où seul le coeur, càd l’or de la Source peut nettoyer les situations. Au début, après deux semaines de travail, j’ai effectivement constaté que la noirceur se changeait subitement en or, lorsque j’appliquais une quantité importante d’amour. C’est de cette façon que j’ai libéré mon double d’une quantité impressionnante de pièges. L’ennemi ne pouvait que céder, en se dissolvant sur place. Et à chaque pas, je récupérais de l’énergie par le fait de couper les systèmes de pompage que les vampires avaient placées en moi.
 


Articles par dates

mars 2009
L Ma Me J V S D
« juil   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann