2. Le pharaon qui réintègre Râ

Vision du pharaon Amenhotep III qui réintègre Râ

(Jeu 28 Juin 2007)

Je suis novice dans le domaine de l’égyptologie, mais j’ai été amenée dernièrement à regarder des phénomènes en rapport avec mes quelques vies dans cette civilisation, ainsi que celle d’un ami qui a été ce qu’on appelle un « grand pharaon ». Je ne le nommerais pas, par souci de discrétion. J’ai encore une fois été très étonnée en voyant certains phénomènes qui se rapportent à la magie qui entoure la mort des pharaons. J’avoue que j’ignore tout des rituels qui ont pu produire de tels résultats, mais j’ai assisté « de visu » à quelque chose de très particulier dont je n’ai pas trouvé la moindre trace dans les documents que j’ai consultés sur le net. 

Pour commencer, ce pharaon, même après sa mort, entendait encore diriger l’Egypte et il s’y employait, avec son double et d’autres doubles à son service. Voici donc une possibilité qui est offerte à un pharaon. Les rituels mortuaires permettent au double de subsister et d’agir, dans la mesure de leurs pouvoirs et des aides d’autres entités de plans parallèles. Cependant, avec la fin de l’Egypte et donc de son pouvoir occulte, ce pharaon est finalement retourné dans sa demeure éternelle… et quelle demeure ! Ce fut une des plus belles visions qu’il me fut donné d’avoir.  J’observais une scène de prière, effectuée par une prêtresse de Râ. Elle demandait que l’âme du pharaon puisse enfin regagner son Père… A la fin de son incantation, j’ai vu un sarcophage tout en or qui s’élevait dans l’espace, comme si celui-ci était un véhicule destiné depuis toujours à voler de cette façon. Les pieds devant, il filait droit vers ce qui m’apparu tout à coup comme étant Râ en personne… un soleil d’une beauté inouïe. 

Ce que j’ai perçu, c’est que le corps entier du pharaon était comme fondu dans cet or du sarcophage, le tout ne faisant plus qu’un… Mais ce sarcophage n’était pas d’un or habituel. C’était un or « vivant », d’un éclat indescriptible. Tout le sarcophage, fondu avec Pharaon était une chose vivante, animée, en or… et cet or était identique à ce que je voyais de ce Soleil. Ce dernier était lui-même composé de cet or vivant… 

Voyant cela, je me suis dit : voilà pourquoi le sarcophage et son contenu doivent se transformer en cet or… parce que Râ est composé de cet or… et pour que le pharaon puisse le réintégrer, il faut qu’il soit composé de cet or lui-même. J’ai bien pensé à l’or philosophal ou bien à « la chair des dieux »… je ne sais pas quel nom lui attribuer. 

Il me semble après avoir vu ce phénomène, que les pharaons, « avatars » ou non, devaient passer par cette transmutation alchimique pour réintégrer leur source. Je me suis fait la réflexion que c’était peut-être une explication à la disparition de tant de sarcophages dont on n’a pas retrouvé la moindre trace. Je suppose que l’ADN conservé par la momification permet au pharaon de s’amalgamer en tant que lui-même avec l’or alchimique et que c’est pour cela qu’ils procédaient de la sorte. 


Articles par dates

juillet 2008
L Ma Me J V S D
    mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

maman89 |
*~~ Lili ~~* |
blogdavid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog info
| Amour de la sagesse
| Le Blog de Yann